Souvenirs, souvenirs…

Je ne peux pas m’empêcher de sourire quand je pense à mes 1ères mailles, à ces gestes indécis et crispés, à ma langue orientée vers mon nez…un vrai tic d’élève studieuse!

Haaaa Nostalgie quand tu nous tiens…

 J’étais petite, je m’amusais à tricoter avec ma grand-mère, je faisais avec elle des rangs, des rangs et des rangs…à n’en plus finir !

Ma grand mère avait un excellent niveau ! D’ailleurs 30 ans plus tard, j’ai toujours la veste en laine qu’elle m’avait tricotée « pour quand tu seras grande ».

Cette veste qui, même si elle n’est pas « tendance », reste pour moi l’incontournable pièce de ma garde robe car son cœur l’avait tricotée et c’est ce même coeur qui, chaque hiver, réchauffe mon corps.

Une manière de toujours l’avoir avec moi ma petite Mémé….

Et même si là où elle est elle serait capable de me dire « mais enfin, jette-la cette vieillerie!», je la conserve précieusement car elle est aussi un exemple de son talent magistral que j’admirais tant!

 À cette époque, ma mère aussi tricotait super bien ! Je me souviens de très jolis pulls, écharpes, châles…puis, « la vie a fait que… » et les aiguilles sont restées dans les placards pendant des années et des années !

 Et puis un beau jour, on se décide à faire « le grand rangement de printemps » comme on dit, et là : « oh ben tiens c’est quoi ce sac au fin fond du placard Maman? »… « Oh ça alors c’est mon matériel de tricot !!!! » Et là, avec beaucoup d’émotions nous voilà parties à tout sortir, tout toucher et tout regarder avec émerveillement!

J’ai retrouvé les aiguilles de mes 8 ans avec les fameux rangs qui, bien des années plus tard, étaient toujours là! Ma mère a retrouvé ses pelotes et ses revues désormais jaunies par le temps et voilà que, le sourire aux lèvres et la curiosité aiguisée, elle a commencé à faire quelques mailles pour voir si elle se souvenait des gestes! « Ah c’est comme le vélo » dit-elle !

 Et c’est comme ça que le tricot est revenu dans nos vies…

 

3a576f_854790de6a3a4fdf872e5c09036cf67b~mv2_d_2956_3483_s_4_2